L’orage à Grenoble, comme le Contrepied (Rennes), l’Engrenage (Tours), Vent Debout (Toulouse) et la Trouvaille (Rennes), sont des structures d’éducation populaire qui visent à réintroduire du politique dans le débat public.

 

Les quatres SCOP, la Trouvaille ainsi qu’un collectif de « conférencier-es gesticulant-es » sont réunis au sein d’une association : LA GRENAILLE.

 

Notre désir : créer une éducation populaire radicale et indépendante, affranchie de la tutelle des subventions, libre de ses discours et ouverte à des alliances avec des syndicats, des fédérations d’éducation populaire, des groupes informels, des partis politiques et des mouvements associatifs.

 

En filigrane, on y retrouve dans nos interventions nos fondamentaux, matériaux de base d’une démarche d’éducation populaire politique : le travail des représentations, l’utilisation des récits biographiques, le travail des contradictions, construire la participation, réfléchir aux méthodes, rompre les formes habituelles de réunions, etc.

 

Nous visons la transformation sociale ; ce qui veut dire, pour nous, être conscient des oppressions, injustices et mécanismes de domination. Comprendre le système et rechercher ce qui peut le modifier vers plus de justice et d’égalité.

 

Cela suppose de sortir de l’entre-soi. Avoir du temps et des méthodes pour construire de l’intelligence collective et aller vers l’action collective. Nos interventions ont l’ambition de libérer l’imaginaire politique. De redonner de l’espoir et du sens pour construire ensemble de nouvelles façons d'agir.

 

Nous pensons que la démocratie n'est pas garantie par l'éducation et la culture, elle nécessite  un apprentissage et un entraînement constants aux pratiques démocratiques tout au long de la vie.

Il nous faut inventer partout des espaces et des temps pour re-parler politique et construire d’autres possibles.

La démocratie n’étant pas un état mais une pratique, elle nécessite un véritable outillage pour libérer l'expression populaire, confronter les points de vue, analyser, délibérer et arbitrer.

C’est l’objet de nos actions: dé-formations continues, interventions et accompagnements, conférences gesticulées, outils de débats publics, etc.

LA GRENAILLE

C'est le nom de ces petites patates, qui servaient de munitions aux pauvres, que l'on glane et qui seules, ne valent pas grand chose mais qui en collectif, toutes réunies dans une grande poêle, font un super plat...

C'est aussi le nom de l'association qui regroupe nos 5 structures d'éducation populaire.

Cet outil doit permettre de donner à nos désirs politiques communs une plus grande envergure : des semaines de rencontres politiques pour « faire mouvement », une revue, des temps de réflexion sur l'organisation collective et sur nos désirs politique, etc.

 

Nous tenions à toutes et tous vous remercier pour le soutien que vous nous avez donné. 

Cela nous a permis de nous retrouver pour réfléchir collectivement sur nos désirs politiques communs et à leurs différentes mises en œuvre. 

De toutes ces émulations en est ressorti un travail de création d'une brochure sur "féminisme et éducation populaire". Celle-ci verra le jour fin 2015. 

 

Pour joindre la Grenaille : lagrenaille(at)gmail.com